Transparence budgétaire

Participation publique

Fabrique du budget

Reddition de comptes

Budget de l'Etat

Coopération décentralisée

Chers concitoyens,

L’honneur et le plaisir sont pour moi de vous présenter la version simplifiée de la loi de finances (encore appelée le budget citoyen) pour la gestion 2024. Ce document est produit et publié chaque année par le Gouvernement afin d’expliquer le processus budgétaire et d’aider à approfondir les connaissances globales des citoyens sur
les questions budgétaires dans un langage simple et clair. Le budget citoyen permet également d’apporter des réponses aux besoins/préoccupations spécifiques en matière d’informations budgétaires du public, notamment sur le budget national. Lesquelles préoccupations tournent autour
de : Comment s’élabore ce budget ? Quel est le montant total du budget national ? Quelles sont les réalisations à effectuer par le Gouvernement dans l’année ? etc.

Autant de demandes en information budgétaire auxquelles le Ministère de
l’Economie et des Finances apporte des explications simples, à travers le budget citoyen, sans recourir au jargon complexe du droit budgétaire.

L’élaboration du présent document confirme la volonté du Chef de l’Etat et de son Gouvernement de consolider et d’améliorer durablement la gouvernance ouverte au Bénin à travers le renforcement du dispositif de mise à disposition du public de l’information budgétaire et de
l’implication de tous citoyens au processus budgétaire tel que le recommande la loi organique relative aux lois de finances et les institutions internationales de surveillance budgétaire.

Rédigé dans un langage accessible et compréhensif, il vous renseigne sur la façon dont l’Etat utilise le budget (recettes et dépenses) pour permettre le développement économique et l’amélioration des conditions de vie de toutes les couches de la population (enfants, adolescents, adultes, handicapés, personnes à besoins spécifiques, etc.)

A titre illustratif, les réalisations attendues à travers le budget national 2024 dans quelques domaines se présentent comme suit :

Dans le domaine de l’assainissement du cadre de vie, les
principales actions pour 2024 concernent, entre autres :

le projet d’assainissement pluvial de Cotonou et des
villes secondaires ;
• les travaux de la deuxième phase de développement des
voiries des villes ;
• l’achèvement des travaux de construction des logements
sociaux ;
• le renforcement de la politique d’indemnisation
préalable et de relogement des personnes affectées par
l’alignement des projets de développement, etc.

En ce qui concerne les affaires sociales, pour l’année 2024, le paquet des mesures sociales en cours dans les domaines de la protection sociale et de la santé sera reconduit. Plus spécifiquement, le nouveau programme de filets sociaux dénommé « Gbessoke » aménage pour les populations vulnérables, une assistance en renforcement des revenus de subsistance et un accompagnement professionnel pour une sortie définitive de la situation de précarité. L’opérationnalisation de l’assurance maladie obligatoire devrait également être une réalité de même que le nouveau dispositif de gestion des épidémies et autres urgences et situations de crise sanitaire. Pour accompagner la mise en oeuvre efficace de toutes ces mesures, il est prévu un vaste programme de constructions d’hôpitaux et de centres de santé sur toute l’étendue du territoire nationale de même que la réfection/construction des centres de promotion sociale.

En matière d’accès à l’eau et à l’énergie, les actions pour 2024 touchent la réduction du coût et des tracasseries d’accès aux ressources en eau potable et en énergie électrique. La nouveauté pour 2024 est que des branchements pour les services de la SONEB et de la SBEE seront faits à prix réduits et il y aura la digitalisation des services à la clientèle en milieu urbain ainsi que
le développement des autres types d’énergie comme les énergies renouvelables.

Dans le domaine agricole, le soutien de l’Etat aux producteurs est un axe important des interventions de l’Etat en 2024. Les mesures d’atténuation de la flambée des prix des semences et intrants agricoles permettront de maintenir l’engagement des acteurs agricoles à améliorer les superficies emblavées et, par conséquent, de renforcer la productivité. Aussi, l’Etat sera-t-il davantage proche des producteurs agricoles en leur donnant
conseils et autres formations pour mieux faciliter la mise en oeuvre des programmes nationaux de développement des filières basés sur la mécanisation agricole, etc.

Dans le secteur de l’éducation, l’année 2024 sera marquée par le renforcement de la qualité des enseignements à travers la revue des curricula et l’achat de nouveaux manuels scolaires et d’équipements pédagogiques, la couverture intégrale de la prise en charge des frais d’écolage des enfants à la maternelle et au primaire et des filles des séries scientifiques dans les lycées, et l’extension à d’autres communes de la mesure de gratuité des frais de scolarité des filles de l’enseignement secondaire général. Le programme national d’alimentation scolaire intégré se poursuivra à l’échelle nationale pour atteindre une couverture totale.

Par ce guide simplifié sur le budget national, nous faisons la promotion de la transparence et de la redevabilité budgétaire, qui sont des aspects très chers au Président de la République, Chef de l’Etat et Chef du Gouvernement, son Excellence Monsieur Patrice TALON.

J’espère que le contenu de ce document simplifié vous donnera encore plus de plaisir de vous intéresser au processus budgétaire et à la gestion des affaires publiques. C’est à ce prix que nous atteindrons l’efficacité recherchée des politiques publiques et le renforcement des mesures à sensibilité sociale inscrites dans le Programme d’Actions du Gouvernement pour la période 2021- 2026.

Il ne me reste qu’a vous souhaiter bonne lecture.
Vive le budget ouvert !
Vive le Bénin !
Je vous remercie.

Romuald WADAGNI

Télécharger le document