Transparence budgétaire

Participation publique

Fabrique du budget

Reddition de comptes

Budget de l'Etat

Coopération décentralisée

La prise en compte des besoins spécifiques aux fins de la réduction des inégalités, des fractures sociales et de la réduction de la pauvreté constitue des préoccupations de grande importance aussi bien au sein de la communauté internationale qu’au niveau de chaque pays.

A cet effet, la budgétisation sensible au genre (BSG) se présente comme un moyen d’intégration d’actions spécifiques ou correctrices dans les politiques publiques. En d’autres termes, la BSG représente une composante essentielle de l’approche intégrée de l’égalité en vue d’une cohésion sociale.

Le budget de l’Etat, étant un des principaux outils techniques d’une politique ou d’une stratégie, son articulation avec le genre est déterminante pour passer de la théorie de l’égalité des droits à la mise en oeuvre réelle de l’égalité. En effet, il reflète des choix politiques, sociaux, économiques, écologiques etc. Les orientations budgétaires ont des impacts sur les différentes composantes de la population et sur les inégalités comme les progrès sociaux, économiques. La BSG, comme approche intégrée du genre, est un outil transversal : elle concerne tous les domaines des politiques publiques (la santé, l’éducation, le social…mais aussi l’économie, l’énergie, les transports les technologies…) et tous les acteurs (services de l’Etat).

Par ailleurs, la BSG représente un facteur de performance et de transparence aidant les services de l’administration à concrétiser et mesurer leurs engagements internationaux, nationaux, en matière de réduction des inégalités. De ce fait, elle permet une gestion efficace et transparente des fonds publics et ce, de par la façon dont les budgets sont élaborés, mis en oeuvre et évalués. Ainsi, elle est déterminante sur les résultats des politiques publiques.

Aussi, s’inscrit-elle dans la production de données utiles d’une part, au suivi et à l’évaluation de l’évolution des rapports sociaux à travers la réalisation de diagnostics sectoriels et d’autre part, au renforcement des compétences des ministères, services publics, fonctionnaires et agents chargés de l’élaboration ou de l’exécution du budget de l’Etat.

Télécharger le document